11 mai 2009

Edith, pauvre femme

J'espère ne jamais te ressembler.
Tu n'existes que parce que tu es la femme de ou la mère de.... tu n'as pas d'existence autonome. C'est pour cela que tu t'acharnes à garder tes enfants aussi prêt possible de toi.
Tu n'as pas supporté d'avoir une femme en face de toi qui ait du caractère. J'étais la seule à ne pas fermer ma gueule et baisser les yeux lorsque la reine mère parlait. Est ce que tu te rends compte du ridicule de la situation?
C'est pitoyable. TU es pitoyable. Je te laisse régner sur ton petit monde si ordinaire. Je ne veux surtout pas porter ton nom et encore moins imaginer un jour que tu puisses avoir mes enfants sous ta coupe. Je ne peux imaginer faire partie de cette famille et obliger mes parents à supporter la médiocrité de vos centres d'intérêts.

Posté par amourentier à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Edith, pauvre femme

Nouveau commentaire