06 mai 2009

Un début prometteur

J'ai rencontré l'homme que je pense être l'homme de ma vie il y a 4 mois. On se connaissait de vue au bureau mais ce n'est que lorsque j'ai quitté mon poste que nous avons commencé à nous fréquenter. La fusion a été immédiate et totale. Nous ne nous sommes plus quittés. J'ai pris mes affaires et j'ai emménagé dans son studio à 1H30 de mon boulot (alors que je vivais à 10 minutes). J'ai quitté ma ville, mes amis, mes habitudes en une seconde. Etre loin de lui me semblait impossible. De son côté, il avait de nombreuses activités dans sa ville qui rendait la décision évidente pour moi.
Au bout de 3 mois, il m'a demandé de l'épouser. J'ai accepté avec joie. Nous avons signé pour l'achat d'un appartement bref le bonheur total.
Malheureusement, c'était sans compter sur la reine mère : sa mère, Edith

Mère de 3 fils, elle ne travaille pas. Elle exerce un pouvoir sans partage sur ces fils et son mari. Son mari est un lâche qui baisse les yeux devant elle. Ces fils n'ouvrent pas la bouche en sa présence. L'homme que j'aime redevient un petit garçon devant elle.
Dés qu'il a parlé de mariage, je suis passé du statut de copine géniale à celle de manipulatrice sans scrupule.

Par bêtise, j'ai cru que mon homme allait dissiper les malentendus en s'affirmant devant sa mère.
Elle a dit ok pour financer le mariage avec mes parents. Dans ma famille, la parole donnée a un sens. Pas chez eux.
J'ai demandé à mes parents de faire le chèque pour réserver la salle. Ils vont la visiter ensemble et là soudain, plus rien ne va...!
Soudain, la mariage, l'organisation ne ressemble plus à son fils. Elle lui dit qu'elle ne le reconnaît plus, que ce mariage ne vient pas de lui. En bref, je suis une méchante manipulatrice. Il laisse dire, laisse trainer la situation jusqu'à ce que je prenne la décision d'annuler le mariage dans ces circonstances. Je ne me laisse pas insulter sans répliquer.

Résultat : le mariage est annulé, le chèque est perdu. J'ai honte d'avoir embarqué mes parents là-dedans.

Il y a quelque chose de cassé en moi dans notre relation. Je ne sais pas si je pourrai dépasser ce sentiment d'injustice et de méchanceté gratuite.

Edith, tu affirmes être franche mais tu n'as même pas osé me parler en face. Tu te caches derrière ton fils et surtout tu le manipules en faisant semblant d'être malheureuse et triste. Tu es une personne dépourvue d'intelligence et surtout de coeur. Je ne m'abaisserai pas à ton niveau mais je ne pense pas avoir envie de lier ma famille et la tienne.

Mon amour, je ne suis pas certaine de pouvoir compter sur toi dans les moments pénibles de la vie.

Posté par amourentier à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un début prometteur

Nouveau commentaire